Accélérer l’accès aux diagnostics innovants du VIH chez les nourrissons

Leçons apprises de l’UNICEF

Préface de Alex Costa, Project Lead, UNICEF

Ce document a été élaboré pour mettre en commun les connaissances, les idées et les recommandations des points focaux de l'UNICEF dans les bureaux de pays impliqués dans l’œuvre d’un projet visant à introduire, mettre à échelle et à intégrer les diagnostics sur le lieu de soins dans les systèmes de santé nationaux. Le projet a été mis en œuvre par l'UNICEF, la CHAI et l'ASLM avec un financement d'Unitaid dans 10 pays d'Afrique subsaharienne entre 2016-2020. Alors que le projet se terminait, nous avons estimé qu'il était important de documenter les leçons apprises de ceux qui ont une expérience directe et pratique de la mise en œuvre de projets pour offrir des conseils aux autres pays intéressés par l'adoption des technologies innovantes pour améliorer l'accès aux diagnostics.

Les diagnostics innovants sur le lieu de soins peuvent changer la donne dans les systèmes de santé car ils permettent des tests en dehors du laboratoire et plus près des patients, peuvent être utilisés pour le diagnostic de plusieurs maladies, apportent une réponse aux principales limites des réseaux de laboratoires conventionnels et augmentent considérablement l'accès aux tests de diagnostic dans un mode décentralisé. La décentralisation des tests comporte également un avantage supplémentaire car elle renforce les éléments du système de santé autour des diagnostics (par exemple, la gestion de la chaîne d'approvisionnement, la gestion de la qualité, la connectivité et la gestion des données, la gestion des déchets) qui ont un impact plus large sur le système de santé. La capacité de test multi-maladies des dispositifs sur le lieu de soins contribue également à la préparation et à la riposte à pandémies, comme l'a montré son utilisation dans l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest (2014-2016) ainsi que son utilisation généralisée pendant la pandémie de COVID-19.

L'impact des technologies de diagnostic sur le lieu de soins ne peut être surestimé. Ceci est particulièrement important dans les communautés vivant dans des contextes à faibles ressources avec un accès limité aux diagnostics ainsi que chez les patients dont la prise en charge clinique dépend de la rapidité des résultats des tests de diagnostic - comme les enfants infectés par le VIH. Sans traitement, jusqu'à 50% des enfants vivant avec le VIH meurent avant leur deuxième anniversaire, avec un pic de mortalité entre deux et trois mois. Ainsi, les nourrissons exposés au VIH doivent être diagnostiqués avant l'âge de deux mois en utilisant des méthodes de diagnostic moléculaire jusqu'à récemment disponibles uniquement dans les laboratoires conventionnels. Cependant, ces systèmes de laboratoire conventionnels comportent des limitations inhérentes qui limitent leur capacité à fournir des résultats en temps opportun dans divers contextes, en particulier les milieux à faibles ressources. C'est ce besoin urgent de diagnostiquer les nourrissons séropositifs et de les mettre sous traitement dès que possible qui a motivé ce projet. L'introduction et la mise à échelle des diagnostics sur le lieu de soins ont permis un diagnostic plus rapide, ce qui a augmenté le nombre d'enfants infectés par le VIH diagnostiqués et mis sous traitement dans les deux mois.

 

cover of poc lessons learned

Accélérer l’accès aux diagnostics innovants du VIH chez les nourrissons

Leçons apprises de l’UNICEF

Obtenir le document

mother holding infant, smiling

 

Bien que le projet se concentre sur l'amélioration de l'accès au diagnostic précoce du VIH chez les nourrissons grâce aux tests sur le lieu de soins, il a également démontré la rentabilité des diagnostics et les avantages des tests multi-maladies en intégrant la charge virale du VIH et le dépistage de la tuberculose sur les mêmes plates-formes de diagnostic. Malgré l'accent mis sur le VIH, les leçons rapportées ici sont largement pertinentes pour d'autres programmes de lutte contre la maladie. Ces leçons sont organisées en sept thèmes principaux: (1) Engagement et soutien en matière de leadership; (2) Laboratoires et la chaîne d'approvisionnement; (3) Engagement avec les organisations de la société civile (OSC); (4) Optimisation du réseau de diagnostic (ORD); (5) Innovations lors de la mise en œuvre du projet UCPOC; (6) Transition vers les gouvernements nationaux (financement national) et d’autres partenaires de financement à long terme (par exemple, Fonds Mondial, PEPFAR); et (7) Elaboration et mise en œuvre des subventions. Ces leçons s'appuient sur les “Considérations essentielles pour l’adoption de techniques de dépistage du VIH sur le lieu de soins au sein des systèmes nationaux de santé” publiées en 2017 et sur les “Lessons Learned from Integrating Point-of-Care testing Technologies for Early Infant Diagnosis of HIV into National Diagnostic Networks” publié par la Elizabeth Glaser Pediatric AIDS Foundation (EGPAF) en 2019.

Ensemble, ces ressources offrent une perspective complète sur les stratégies, les défis et les leçons apprises au cours de l'intégration des diagnostics sur le lieu de soins dans les systèmes de santé nationaux que les pays devraient prendre en compte lors de l'introduction et/ou la mise à l'échelle des diagnostics POC.

Je voudrais remercier tous les points focaux de l'UNICEF dans les bureaux de pays, les bureaux régionaux et de Division Supply qui ont généreusement partagé leurs expériences, réflexions, idées et recommandations contenues dans ce document. Je voudrais en particulier remercier Maria Souza qui a développé le concept, réalisé les entretiens, consolidé les résultats, coordonné la traduction et la conception et facilité la diffusion de ce document. Enfin, je voudrais remercier nos partenaires du projet (CHAI, ASLM et EGPAF) ainsi que le financement et le soutien d'Unitaid, qui ont rendu ce projet possible.